De l'(in)utilité du latin

Publié le par B. Lisama

Le latin ne set à rien...

à tel point que les têtes (non) pensantes du ministère

ont décidé de renvoyer son enseignement "ad patres" !

 

OK !!! l'important au XXI siècle c'est la vie, pas les langues mortes.
 

Et justement  aujourd'hui on s'intéresse à un sujet plus aigu,

ou plus grave, comme tu veux :

LA

Eh bien, parlons-en :

ces périodes caniculaires, 

les météorologistes les définissent par des critères de chaleur élevée, les températures diurne et nocturne étant très rapprochées...

 

Si tu veux des infos sans intérêt (à mon avis)

 

Pourquoi parle-t-on de CANICULE ?

il vient d'où ce presque gros mot, pourrait dire l'ami Coluche ?

 

Bon, je relaye Wikipédia, ça t'évitera d'oublier de chercher.

Canicule vient du latin Canicula, qui signifie « petite chienne », l'autre nom de l'étoile Sirius.

Elle ne concerne donc à l'origine que la période annuelle du 24 juillet au 24 août, où cette étoile se couche et se lève en même temps que le Soleil, ce qui avait laissé penser aux anciens qu'il existait un lien entre l'apparition de cette étoile et les grandes chaleurs.

Ainsi Pline l'Ancien écrivait : « Quant à la Canicule, qui ignore que, se levant, elle allume l'ardeur du soleil ? Les effets de cet astre sont les plus puissants sur la terre : les mers bouillonnent (XVIII, 68) à son lever, les vins fermentent dans les celliers, les eaux stagnantes s'agitent." 

 

Il y a trois millénaires, Sirius se levait avec le Soleil  au début de juillet. En Égypte antique, ce phénomène marquait le début de la saison de la crue du Nil et permettait de fixer le calendrier annuel.

Dans la Rome antique, le début de la Canicule était célébré par la fête de Neptunalia (le 24 juillet), on lui attribuait de mauvaises influences (maladies causées par la chaleur et hurlements des chiens) et on tentait de conjurer l'influence néfaste de Sirius sur les moissons en immolant des chiens roux comme le soleil. La Canicule s'achevait par la fête de Vulcania, le 24 août. Longtemps, les étés caniculaires ont eu lieu plusieurs années de suite. 

 

Comme quoi, si on se coupe des langues anciennes,

on se coupe du passé de l'Europe,

de l'Histoire et de  la Réflexion ( même si elle contient des erreurs)

 

La pensée, ne serait-ce pas ce tout petit truc qui sépare l'être humain de l'animal !

 

On ne peut pas faire table rase du passé,

même dans notre monde "moderne"...

où ce ne sont plus des chiens roux qui sont immolés

mais des êtres humains...

 

A BON(NE) ENTENDEU(SE)R  SALVE !!

 

PS1 / si, par hasard, tu es un(e) de mes ancien(ne)s élèves latinistes,

je te signale que je t'ai déjà expliqué tout ça !!!

 

PS 2/ un peu d'humour noir ?

concernant nos ami(e)s de la gente canine

 

et nos ami(e)s de la race humaine

A bientôt, lecteur(trice)...

Publié dans Raisins verts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article