Du poil de la bête

Publié le par B. Lisama

Comment faire pour reprendre du poil de la bête ?

Le ciel pleure à chaudes larmes,

la morosité règne en maître-sse

malgré l'efficacité des opérations menées à St Denis,

car nous savons bien qu'ils n'en resteront pas là 

les lâches à la Kalach

 

Alors quoi ?

comment faire ?

ET il faut s'ébrouer...

se revitaminer

et oublier les soucis l'espace d'un instant au moins...

en mâchouillant 

une petite (ou pas) Boule de Gomme !

Rappelle-toi-e, lecteur-trice...

je te demandais à qui appartiennent ces mignons petits petons...

Voici venu le moment de la SOLUTION

...

juste après la remise des palmes aux vainqueur-euse-s

parmi lesquel-le-s

Véro, Marida et JFL

qui se sont donné bien du mal  

mais se voient récompensé-e-s 

par les palmes de leur choix

plusieurs tailles et coloris possibles

ou modèle plus soft

(quoique moins élégant) 

... conseillé pour homme

à moins qu'il-elle-s n'en préfèrent de plus académiques

 

J'ai pris cette photo sur le pont du Pecq,

qui enjambe la Seine dans la commune Le Pecq.

Les alpicois en sont fiers...

Constitué d'un tablier métallique de 176 m de long reposant sur des poutres en acier, en trois travées de 66 m pour la travée centrale et 54 m pour les deux travées latérales, il est soutenu par deux piles en béton situées dans le lit du fleuve.

Enjambant également des voies routières sur chacune des rives,

sa largeur totale est de 18 mètres 

dont 13 m de chaussée et 5 m de trottoirs.

Inauguré le 31 décembre 1963c'est le septième pont sur la Seine

construit à cet endroit depuis 1627. 

Il a remplacé le pont précédent, construit en pierres en 1872, endommagé pendant la Seconde Guerre Mondiale et ne répondant plus aux exigences de la circulation tant routière que fluviale.

Rebaptisé pont Georges-Pompidou le 22 juin 1996, 

En 1963, il était situé dans le département de Seine et Oise 

(actuellement Les Yvelines) 

dont le nom évoquait les deux cours d'eau.

Ceux-ci sont symbolisés par deux sculptures monumentales

de 5 mètres de long en travertin romain,

œuvres du sculpteur René Letourneur (1898 – 1990).

Les statues avaient une fonction pratique : créer de par leur poids une poussée verticale contrebalançant la poussée horizontale de la travée. Avec l'emploi des matériaux modernes, ceci n'est plus nécessaire, et le pont du Pecq, serait le dernier pont orné de statues.

Voici l'OISE...

devant laquelle est placé, assez bizarrement,

le panneau indiquant le fleuve SEINE

qui fait  face à la SEINE

 

Agencement original, n'est-il pas ?

J'ai trouvé l'originalité encore renforcée

par un énigmatique panneau  de signalisation

 

 

 

Du poil de la bête

et par la présence, en contrebas du pont,

d'un food truck plutôt original et cosmopolite lui aussi.

Du poil de la bête

Pour terminer de te changer les idées,

quelques photos des bords de Seine ensoleillés ce jour-là, 

sur la trace des peintres impressionnistes

Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête
Du poil de la bête

Je te prépare une petite interro pour vérifier si tu as bien suivi ...

Bon dimanche quand même...

A bientôt, lecteur(trice)...

Publié dans Boule de gomme, Vibrations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article