La problématique du H

Publié le par B. Lisama

Aujourd'hui, lecteur-trice, tu as gagné un petit tour (gratuit)

en Linguistique !

Accroche-toi-e !!

D'après les dictionnaires,

une interjection est une catégorie  de mots invariables,

permettant au sujet parlant d'exprimer une émotion spontanée

joie, colère, surprise, tristesse, admiration, douleur... 

d'adresser un message

ou encore de réaliser — approximativement — une image sonore d'un événement (cri d'animal, explosion, bruit quelconque, etc.)

 

Ainsi en est-il des interjections

qui s'écrivaient en ancien français  A, E, I, O, U

mais qui depuis,

(pourquoi faire simple quand on peut compliquer ?)

ont enrichi leur orthographe  d'un H problématique

C'est là que les Athéniens s'atteignirent...

ou que les complications commencèrent...

Car pas question  de placer son

 n'importe où, n'importe comment...

 

Si j'en crois les dictionnaires, 

– Eh ! sert à attirer l’attention ou à renforcer le mot qu’il précède

tandis que 

- Hé ! sert à appeler ou interpeller quelqu’un. 

 

Oh ! est une interjection marquant l'étonnement ou l'énervement

alors que 

Ho ! servait autrefois à calmer son cheval

et  signifiait  "Halte !"

comme dans "mettre le holà" !

 

Ô Dieu comme c'est complexe !

Et comme est complexe également  l'actuel  slogan politique de la Gauche dont on nous rebat actuellement les oreilles...

"Hé oh la gauche !"

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160426.OBS9221/he-oh-la-gauche-les-hollandais-entre-defense-du-bilan-et-railleries.html

Tu as encore un petit moment, lecteur-trice, que nous l'analysions

 à la lumière des définitions ci-dessus ?

J'y vais !!

En politique on la connaît la Gauche,

n'empêche qu'on a souvent du mal à la reconnaître !!

et on sait que étymologiquement ce qui est gauche est maladroit...

Première interjection

le Hé sert à l'appeler

parce qu'on ne la trouve plus ?)

ou à l'interpeller

(parce qu'on veut la réveiller ?)

Jusque-là tu suis ? 

 

Deuxième interjection  OH !

avec  le H en deuxième position cette fois

Ce OH ajoute l'étonnement :  

elle est encore là ! cela m'étonne !

ou bien

la voilà réveillée, comme c'est étonnant ! ?

ou si nous allons jusqu'à l'énervement ...

bien compréhensible, n'est-ce pas, lecteur-trice ?

Je t'interpelle, la Gauche ! Tu te réveilles ??!!

Ca m'énerve tes airs de Belle au Bois Dormant !

Tu crois qu'on va t'attendre 100 ans ?

 

Au fait, ki c'est-y-donk qui a lancé ce slogan ?

Des électeur-trice-s inquiet-e-s, désabusé-e-s, impatient-e-s, ?

non !! 

des gouvernants... de gauche !

 

Chercheraient-il-elle-s à se réveiller mutuellement,

à se convaincre d'agir,

à se convaincre que leurs réformes vont dans le sens de la gauche ?

Note Bien :

parmi eux la ministre de l'Education Nationale.

Pire que Nulle en réforme scolaire mais très forte en communication !

Et le ministre de l'Agriculture, et porte-parole du gouvernement ! 

Stéphane LE FOLL

Ma conclusion ?

Sous l'Ancien Régime le roi avait son  FOU

qui le détendait et parfois l'inspirait !!

Aujourd'hui le président a trouvé un FOLL !

(petite dédicace, comme promis à Didier-du-4 ! )

 

Quant à la Gauche, ça sent l'uppercut !

 

A bientôt, lecteur-trice...

 

Publié dans Raisins verts, Vibrations, Actus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article