Meae culpae

Publié le par B. Lisama

Oui, lecteur-trice,

en ce dimanche grisâtre, grisaillant,

grisouillis (si tu es malgré tout d'humeur badine)

dégoulinant...et dégoûtant...

je me dois de battre ma coulpe

et plutôt 2 fois qu'une

tant qu'on y est... tu me feras un prix de gros ?

Premièrement, mon précédent article,

sans doute trop lourd en photos, 

a donné le hoquet à certaines tablettes...

il faudra que j'en réfère à over-blog...

Et deuxio, erreur totalement personnelle cette fois, je me suis trompée en début d'article dans les siècles des immeubles pragois. 

Problème d'inattention, de calcul, d'intervalles...

La construction date des années 1870... et 1900... 

il s'agit donc des 19 et 20èmes siècles

....

ce qui n'enlève rien à leur beauté, n'est-il pas ?

 

Comment me faire pardonner ?

En t'emmenant visiter les passages couverts de Prague,

ce qui t'évitera la pluie du jour...

si tu le veux bien...

En effet la Vieille Ville est truffée de passages "secrets"

comme le passage Rokoko 

Meae culpae

ou le passage Lucerna et celui du cinéma Kino Svetozor...

un dédale...

Meae culpae

Ces galeries marchandes accueillent de nombreuses boutiques

et cafés au charme suranné (dixit mon guide Hachette !)

Le Lucernaire est surmonté du premier immeuble

en béton armé (1907-1915)

construit par Vaclav Havel...

le grand-père de l'ex-président.

Tu pourras passer

sous le Saint Venceslas à califourchon sur un cheval retourné

(mais n'y stationne pas !)

 

Meae culpae

Venceslas 907-929 souverain tchèque, duc de Bohême,

saint patron de la république tchèque, et patron des brasseurs.

La sculpture le représente, cavalier monté sur le ventre de son  cheval renversé, et tenant un étendard dans sa main droite. 

Ce Cheval  marqué d'un relent très tchèque de surréalisme,  parodie la statue équestre de la place Venceslas, connue de tous les Pragois .
Son cheval, mort, est suspendu par les pattes au plafond du dôme de la galerie 
et Venceslas, l'air de rien, continue de manifester sa superbe de souverain fondateur du pays, assis sur le ventre de son peu fier destrier.

Pendant toute la période soviétique, la statue équestre de Saint Vinceslas a été une source de fierté nationale pour les Tchèques. De nos jours, elle fait partie des cibles de l'humour irrévérencieux des Tchèques. 

Meae culpae
Meae culpae
Meae culpae
Meae culpae
Meae culpae

et de passage en passage,

tu arriveras près de l'église Notre Dame des Neiges...

(encore une baroque ruisselante de marbre et d'or

 mais je te parlerai des églises une autre fois)

Je  te conseille le petit resto en plein air adossé au mur de l'église

Restaurace U Pinkasu

(bière et goulash)

 

Pour les autres restaurants, les églises et la foule,

A bientôt, lecteur-trice...

Publié dans Voyage, Vibrations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marguerite 22/05/2016 21:21

J'ai adoré ces visites de Prague et suis impatiente de connaitre la suite. Bravo. Les photos sont superbes.