Bonheur, café, lecture...

Publié le par B. Lisama

Si tu en as marre

-comme moi-

des excité-e-s du Burkini

Marre des politiques-toréador-e-s 

qui agitent ce vêtement comme une cape

pour énerver, effrayer, asservir l'animal 

Marre de ceux-elles qui tombent dans le piège à bras raccourcis 

et qui vont élire  un-e président-e

oh non... pitié...  pas de féminin en ce cas précis... 

disons un président

sur sa promesse de faire une loi anti-b... 

- les attentats, le chômage, l'économie ??? bofff-

Donc, te disais-je, lecteur-trice,

si tu as envie de sortir de ce monde burkipourri,

et de vivre une émouvante histoire par procuration...

-mais pas devant ton poste de télévision-

je te propose

-mais peut-être est-ce déjà fait-

 deux romans de   AGNES MARTIN-LUGAND

https://fr.wikipedia.org/wiki/Agn%C3%A8s_Martin-Lugand

Les gens heureux lisent et boivent du café

La vie est facile ne t'inquiète pas

 

La seule difficulté, 

-vu leur longueur-

c'est de retenir le nom de l'auteur-e et les titres. 

                    

Lecture facile et agréable, on dévore pour connaître la suite...

 

Romans qui te toucheront d'avantage, lectrice,

car la personnage principale est une femme.

Mais en toi, lecteur, il existe bien aussi une part de féminité !

 

Si -comme moi- 

tu crois à la vie, aux belles  

-douloureuses ou pas-  

histoires d'amour,

quel que soit ton âge, fonce...

 

Mais l'enjeu de ces romans est bien plus important...

 

Si tu sais ce qu'est la souffrance, si tu crois à la résilience, fonce...

 

Diane a connu la pire souffrance qui soit,

celle dont tu souhaites  absolument être épargné-e,

la perte d'un enfant. 

Et aussi celle de son compagnon...

Sa dévastation, ses angoisses, ses errances, sa mort intérieure...

finement analysées, on les vit avec elle et c'est poignant.

Sa lente et difficile résurgence aussi !

Alors, s'il te reste quelques jours, quelques heures,

avant la reprise n'hésite pas.

Tu lis le premier,

(merci Annie de me l'avoir prêté)

-"187 pages Madame" auraient dit mes élèves

qui jaugeaient l'intérêt d'une oeuvre à son nombre de pages-

et je suis certaine que tu auras envie -comme moi-

de savoir la suite dès ta bulle de liberté suivante !!

A bientôt, lecteur-trice...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article