Confiné-e II, 11

Publié le par B. Lisama

Ô rage, ô désespoir, ô Covid ennemi,

N'ai-je donc tant vécu que pour être confinée...

 

OK, j'arrête de massacrer ce pauvre vieux Corneille ...

Tu vois je ne peux  être longtemps

ni sérieuse, ni triste, ni  fâchée...

Je parodie Corneille (pour calmer mes nerfs) 

et aussitôt je pense à Brassens

reprenant un poème du-dit Corneille

... et lui ajoutant une réponse qui m'enchante...

 

Ôrage, quand même...

 

Et de quoi donc ragé-je ?

Tu vas  le savoir ...ou bien tu fermes la page...

 

De tout un peu, en ces temps de confinatude !!

DU CONFINEMENT lui-même bien sûr...

du manque de contacts, des vrais...

Plus de 42 jours

sans par exemple

les calins de Sido la tactile...

Plus de 42 jours sans les ami-e-s...

Bonjour tu vas bien, la bise, l'accolade

 

BON... mais ça va passer...

Le plus grave c'est qu'on entend tout et n'importe quoi...

A commencer par Le Fou Number ONE qui,

du haut de sa co... furieuse

se permet de donner des conseils à la c...

aux médecins et chercheurs

 

Confiné-e II, 11

Chez nous  je constate que tout le monde sait tout et le dit :

Internet, radios, télés...

Les gens confondent OPINION et CONNAISSANCE scientifique.

Libre à chacun-e d'avoir son opinion ! Encore heureux !

Mais le raisonnement scientifique,celui qui mène à la certitude,

est fait de connaissances existantes,

de doute, de vérification, de tests ...

Tout ça avant d'en venir à l'affirmation.

Or, même sur les bons médias, je veux dire les raisonnables, 

les auditeurs, les journalistes, les hommes politiques,

gouvernants et opposants,

répandent comme une traînée de poudre

des affirmations sur les remèdes 

qui n'ont rien de scientifiquement prouvé...

les opinions des citoyen-ne-s

les opinions des journalistes

les opinions des politiques

A chaque jour son sujet !!

Et tout se propage, se répercute, se "vend" et s'ingurgite

comme des vérités scientifiques!

Et on oublie que les hôpitaux sont toujours engorgés,

on oublie tout ce personnel soignant si remarquable...

On oublie son dévouement, ses efforts, ses risques...

et à 20 heures les applaudissements ont tendance à s'effriter

c'est pour tout ça , vois-tu, lecteur-trice, que je rage.

 

Bon, si tu as résisté à mes énervements

si tu es encore en train de lire,

voici ta récompense .

En route vers le déconfinement

 

Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11
Confiné-e II, 11

Pour terminer, n'oublions pas nos moments cultes

 

 

Au fait as-tu bien compris que

 

A bientôt, lecteur-trice...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article