César doit mourir

Publié le par B. Lisama

    Dédicace : "A. amica mea, tibi gratias ago ! "
 
Un grand moment images-copie-8.jpg
 
de Cinéma, d'Histoire,
 
d'Art et de Sociologie
 
avec ce film des frères Taviani,
 
Ours d'Or au dernier festival de Berlin.
 
   
   
Paolo et Vittorio Taviani 
 
sans-titre-copie-4.png
 
 
 montent le Jules César de Shakespeare
 
dans la prison de haute sécurité de Rebibbia 
 
dont les détenus sont d'anciens mafieux, meurtriers et grands criminels, beaucoup condamnés à perpétuité.
 
Depuis les auditions jusqu’à la représentation finale cesar_doit_mourir_g.jpg
 
ils suivent la création de la pièce magistralement  interprétée par les détenus. 
 k.png
    Ces "taulards-acteurs"   complètement habités par leurs personnages
renvoient une charge émotionnelle impressionnante
et parviennent avec une puissance bouleversante
à mêler leur propre tragédie à celle de Shakespeare.
 
sans-titrea.png
 
 
Mention  particulière pour  le poignant Salvatore Striano  qui joue Brutus
 
506ddd8906361d1c49000563.jpg
 
 et Giovanni Arcuri qui tient à merveille le rôle de César       
 
imagesn.jpg
Une occasion aussi pour eux comme pour nous
d'appréhender comment l'art transforme la vie...
 
Ni documentaire, ni théâtre filmé,
un objet cinématographique exceptionnel et puissant.
 
Du bel art, un moment d'émotion, de grâce !!
 
Et aussi....
au-delà de l'univers carcéral,
un film à faire voir aux collégiens et lycéens latinistes (ou pas),
pour graver sur leur disque dur
cet épisode de l'histoire romaine,
approcher la pièce de Shakespeare...    
 
Par ailleurs une idée qu'Annie n'a pas eue 
pendant que nous sévissions au collège :
faire interpréter par nos élèves cet épisode de l'Histoire...
 
Les  lecteur(trice)s appartenant au H M C M  
(Happy Monnet's Club Members)
comprendront...
 
Pour terminer en beauté et te donner l'envie d'aller voir ce film
 
(Cours-y vite, Cours-y vite...
 
il ne sera peut-être plus très longtemps à l'affiche)
 
voici la bande annonce  
     
 

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article