NICOLATHON

Publié le par B. Lisama

Qu'ouïs-je aujourd'hui ?

Oui, qu'ouït donc mon oreille ?

 

 11 millions d'euros

     récoltés pour combler la dette de l'UMP

dont les comptes de campagne présidentielle avaient été invalidés. 

 

11 millions à trouver

parce que Nicolas n'avait pas su gérer les finances de sa campagne. 

 

 

    Trouver 11 millions en deux mois...

 

BRAVO !!!  

 

surtout dans un pays où tout le monde se plaint de la lourdeur des impôts.

 

Pour trouver une telle somme, comment faire ? vers qui se tourner ?

Le loto ? le poker ? l'île au trésor ? 

  Rien de moins sûr    

 

 

    Alors jaillit une grande trouvaille :   le Nicolathon

 

une collecte pour éviter l'implosion de l'UMP

et faire en sorte que N S

puisse tenter sa chance aux prochaines présidentielles.

 

une sorte d'impôt électoral  qui  n'en porte pas le nom

 

C'est mââââgique... 

 

"Merci m'sieurs dames de vot bon coeur et à la prochaine"

 

8ECB668FDA46A94C9DDFAEFD55C8D_h402_w598_m2_q90_cndirEfYU.jpg

 

Preuve qu'il y a encore dans notre beau pays

de l'argent à ponctionner ,

de belles âmes qui ont fait des petits dons,

et des mécènes   qui ménagent l'avenir...

 

Les chefs se sont  plantés dans les comptes ?

même pas grave...

 

Moi qui suis un peu curieuse

j'aimerais bien savoir si les frères ennemis

(JFC et FF)

y ont contribué et combien ils  ont mis au pot.

 

   

D'ailleurs à propos de "contribué"

 

un conseil, François : 

Prends-en de la graine.

Tu dois absolument changer le vocabulaire.

 

Dès que tu auras un moment,

change les mots TAXE   et IMPOT 

qui peuplent le discours des  médias et des politiques

et qui hérissent les Français.

 

Etre taxé, ou imposé ça sent la contrainte à plein nez...

 

Je suggère qu'on revienne au mot de CONTRIBUTION  autrefois usité ... 

 

Car pour le contribuable c'est plus positif et plus noble

de contribuer à la vie du pays

en payant ses contributions ...

 

 

 

Publié dans Raisins verts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JP 10/09/2013 17:19


En cas de versement à un parti politique, on a droit à une réduction d'impôts égale à 66% des sommes versées dans la limite de 20 % du revenu imposable. Si je comprends bien, ça
veut dire que sur 11M€, l'état français 'contribue' de 7,26M€ pour renflouer l'UMP. Beurk.