Suivront mille ans de calme

Publié le par B. Lisama

Vendredi 8 octobre  pour la Joyeuse Brigade du Pilo

Soirée en goguette,

anniversaire et culture,

organisée par Apolline,

de main de maître, comme d'habitude ...

 

Après les bulles,

"Suivront mille ans de calme"

avec les danseurs du  Ballet Preljocaj et du théâtre du Bolchoï

au Théâtre National de Chaillot

 

Une scène du ballet d'Angelin Preljocaj, "Suivront mille ans de calme" lors de sa présentation à Moscou, le 13 septembre 2010.

 

Des drapeaux et des agneau x. Des cris de guerre et des bêlements. La fin du spectacle Suivront mille ans de calme chorégraphié par Angelin Preljocaj  ose l'imagerie biblique de paix et signe son titre. Enfin. Les héros de cette fresque d'une heure quarante, inspirée par l'Apocalypse de saint Jean, n'auront pas volé leur repos. Matraquage lumineux, musique électro (par le DJ Laurent Garnier), tableaux roboratifs, Preljocaj ne donne aucune issue à sa pièce, sauf celle de danser à mort. (article de presse)

 

 

Les 5 goguetteuses  ont comme toujours exprimé sans détours leurs pensées :

 3 conquises,

1 navigatrice cherchant la terre,

1 regrettant l'absence de douceur,

 

Il est vrai qu' au-delà de l'Apocalypse,

l'évolution de l'humanité est montrée sans aucune douceur et sans romantisme,

de la chrysalide originelle

 aux temps modernes robotisés,

en passant par les  humains insectisés

(non, je ne reculerai devant aucun néologisme !)

l'érection des villes, l'appétit de lecture...

 

Musique techno de Laurent Garnier

(diversement appréciée par les goguetteuses)  

cohabitant avec Les Anges de Benjamin Rippert

et la Sonate au clair de lune d'un certain Beethoven.

 

Des liens avec la Nuit des Temps de Barjavel,

Le Meilleur des Mondes de Huxley

La Légende des Siècles de Victor Hugo,

et les grands mythes fondateurs de l'humanité.

 

A noter entre autres :

                                                             un remarquable pas de deux :

                                                 danse d'un couple devant des murailles de fer, 

                                       résonances sensuelles et vibrantes, mouvements d'arachnides

                                                            un petit goût de Crazy Horse... 

 

Si tu veux en savoir plus, lecteur(-trice),

  sur le chorégraphe   Angelin Preljocaj    

  link

 

Si tu veux le voir et l'entendre

 

 

 

 

 

                                      et en prime, des images de quelques autres ballets de Preljocaj

 

Blanche Neige  

 

 
 
 
 
Le Parc  Opéra de Paris
et, si tu as encore un peu de temps, lecteur(-trice),
 un aperçu de la musique de Laurent Garnier et Benjamin Rippert
Nuits sonores 2010

 

Publié dans Spectacles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article