WADJDA

Publié le par B. Lisama

imagesCAJ48B45.jpg
 
 
 
  Une ville aux trottoirs déserts
 
 
 
  imagesCAU3QH8Q.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
de jeunes garçons insouciants et tout de blanc vêtus
qui jouent au ballon    et font du vélo
 
 
des hommes qui travaillent 
sur des immeubles en construction
 
 
     il ne s'agit pas d'un film de science-fiction ! 
 
Ce n'est pas un après-catclysme,   pas la planète des singes
 
     C'est la planète d'un sous-peuple,  
la Planète des Femmes
 
celles qui ne doivent pas être vues,
   
que l'on cache sous un voile noir,
   
qui rentrent dans les maisons
pour que les hommes,
(dont la pureté d'esprit ne peut être mise en doute,
bien sûr, en aucun cas...)
ne soient pas dérangés par leur vue 
 
 
LES FEMMES SOUS-PEUPLE
soumises et consentantes
sous le joug de la société et de la religion
 
 
Dressage réussi !!!
 
rassurant2.jpg 
 
Et puis l'histoire d'une fillette de 12 ans,  WADJDA
 
50fe62b1a6e55.jpg
très décidée,
 
pétillante de vie
 
 
et de malice
 
pas encore tout à fait noircie ...
 
mais, le temps passant,
n'en doute pas, lecteur(trice)
tout rentrera dans l'ordre
pour le meilleur des mondes possibles ! 
 
  imagesv.jpg
 
  Quand elle sort, son jeans est recouvert par l'abaya noire
imagesd-copie-1.jpg
   indispensable à la pureté....
 
    ... des messieurs
 
 
   qui sinon pourraient pêcher 
 
   par concupiscence...
        
 
 
 
 
 
Baskets  aux pieds elle rêve d'avoir une bicyclette
 
 
      imagesCA9N0629.jpg
 
            
comme son copain, le gentil Abdallah                                                                           wadjda-filma.jpg       
  A elle de se débrouiller pour trouver l'argent nécessaire
 
 
C'est le premier film de fiction
de la première femme     imagesCAM1WU54.jpg
réalisatrice saoudienne
 
Haïfaa Al Mansour,
38 ans,
diplômée de l'université
américaine du Caire
et de l'université de Sydney.
 
 
  Doublement primé au festival de Dubaï,
  présenté à la Mostra de Venise,  
  tourné à Riyadh
  dans un pays où
  les salles de cinéma publiques sont interdites
 
les femmes ont besoin d'un chauffeur
pour se rendre sur leur lieu de travail,
 
doivent accepter de partager très officiellement
leur mari avec une autre épouse
 
préparent à la cuisine 
avant de le déposer sur le seuil de la porte fermée
un repas pour leur mari et ses hôtes...
RESTER INVISIBLE...
 
La réalisatrice a  dû biaiser pour éviter les réactions
pendant les tournages extérieurs
car il est là-bas impossible
qu'une femme commande à une équipe d'hommes.
 
    Je te mets un lien si tu veux des infos supplémentaires  link
 
 
Un film à voir !
    20297132_jpg-r_120_160-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 
            
           pour le talent de la jeune
 
 
             Waad Mohammed   
 
imagesCAGO90P1.jpg 
     
    
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
surtout si la dignité des femmes
et l'égalité des sexes
te tiennent à coeur...
 
Les poils de ma cuirasse se sont hérissés
tout au long de la projection
qui s'est révélée fortement urticante !!!
 
 
   ESCLAVAGE, ce code discriminatoire à observer, ces interdictions,
ces suspicions malsaines qui rappellent
certaines pratiques ou recommandations
délivrées naguère dans les pensionnats religieux catholiques...
 
 
 Tu y apprendras
 
    comment endoctriner
par l'apprentissage par coeur 
et la récitation du Coran psalmodié... 
 
20352456_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg
 
et comment la bicyclette serait une pratique 
    contraire à la vertu des femmes
   
 
Au demeurant ce film qui veut montrer une réalité
se termine bizarrement ... comme un conte ...
 
Tout est bien qui finit bien : la mère fait bonne figure  
quand son mari prend une deuxième épouse
 
sans-titrea-copie-2.png
 
et   elle offre à sa fille la bicyclette tant convoitée, symbole de liberté .
Wadjda en robe noire 
peut enfin défier à la course
son ami Abdallah de blanc vêtu  
dans les rues désertes de la ville...
 
Comment vivra-t-elle les toutes proches années noires  de son adolescence
avec leur cortège d'interdits, de privation de libertés, de privation d'égalité ? 
 
   
 
Fallait-il que le film se termine ainsi
pour que sa sortie sur les écrans soit autorisée  ?
 
 
 

Publié dans Spectacles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article