Le ciel de Prague

Publié le par B. Lisama

Juste de quoi raviver tes souvenirs

ou te donner des envies, lecteur-trice !

 

Pour commencer, un point de vue d'ensemble au-dessus de la Vltava

(Moldau de son nom allemand )

Le ciel de Prague

Et puis son ciel aux gracieux  et piquants  clochetons   

Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague

Son ciel vu du balcon de la tour astronomique du Clementinum

(1722 la tour)

enfin

presque du haut

car si la tour ne mesure que 60 mètres,

vu la pente et la raideur de l'escalier final,

j'ai pensé que tu te contenterais fort bien de photos 

prises par les fenêtres juste en dessous

que le guide m'a ouvertes ...

et qui sont bien belles et expressives, n'est-il pas ?

 

 

Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague

Et puis, dans le ciel de Prague,

une vision...

la Tour de Petrin construite en 1891

à l'occasion de l'exposition universelle de Prague !

Ca te rappelle quelque chose ?

Le ciel de Prague

60 mètres de haut, mais astucieusement construite sur la colline,

elle atteint une altitude comparable à la nôtre, 

324 mètres au dessus du niveau de la mer...

C'est de la triche, non ?

En guise de représailles, nous sommes restées au pied...

sur la colline, d'autant que ce jour-là sur la colline, 

c'était la fête à Neu-Neu, et les jeux du cirque !!

Peu de rapport avec la Prague romantique décrite dans les guides !

 

Et enfin... pour aujourd'hui,

ne te crois pas sauvé-e,

je termine avec le ciel de Prague au-dessus du légendaire Pont Charles

unique voie de passage entre les deux rives jusqu'au XIX siècle.

Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague
Le ciel de Prague

Tu ne verras pas ici de photo prises sur le pont Charles...

donc pas les  statues par ailleurs très noires...

vu la densité de la foule qui s'y répand, telle une lente marée...

De quoi gâcher le charme !

Au point que pour passer d'une rive à l'autre

nous avons préféré à chaque fois rallonger la distance

et prendre un autre pont !

Mais heureusement ce n'est pas la seule explication

qui  justifie nos 60 kms à pied

(dont 63 étages) ... en 3 jours !

Une très belle ville, PRAGUE,  qui mérite vraiment d'être visitée !

A bientôt, pour la suite,  lecteur-trice ...

 

Publié dans Voyage, Vibrations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article