Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La problématique du H

Publié le par B. Lisama

Aujourd'hui, lecteur-trice, tu as gagné un petit tour (gratuit)

en Linguistique !

Accroche-toi-e !!

D'après les dictionnaires,

une interjection est une catégorie  de mots invariables,

permettant au sujet parlant d'exprimer une émotion spontanée

joie, colère, surprise, tristesse, admiration, douleur... 

d'adresser un message

ou encore de réaliser — approximativement — une image sonore d'un événement (cri d'animal, explosion, bruit quelconque, etc.)

 

Ainsi en est-il des interjections

qui s'écrivaient en ancien français  A, E, I, O, U

mais qui depuis,

(pourquoi faire simple quand on peut compliquer ?)

ont enrichi leur orthographe  d'un H problématique

C'est là que les Athéniens s'atteignirent...

ou que les complications commencèrent...

Car pas question  de placer son

 n'importe où, n'importe comment...

 

Si j'en crois les dictionnaires, 

– Eh ! sert à attirer l’attention ou à renforcer le mot qu’il précède

tandis que 

- Hé ! sert à appeler ou interpeller quelqu’un. 

 

Oh ! est une interjection marquant l'étonnement ou l'énervement

alors que 

Ho ! servait autrefois à calmer son cheval

et  signifiait  "Halte !"

comme dans "mettre le holà" !

 

Ô Dieu comme c'est complexe !

Et comme est complexe également  l'actuel  slogan politique de la Gauche dont on nous rebat actuellement les oreilles...

"Hé oh la gauche !"

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160426.OBS9221/he-oh-la-gauche-les-hollandais-entre-defense-du-bilan-et-railleries.html

Tu as encore un petit moment, lecteur-trice, que nous l'analysions

 à la lumière des définitions ci-dessus ?

J'y vais !!

En politique on la connaît la Gauche,

n'empêche qu'on a souvent du mal à la reconnaître !!

et on sait que étymologiquement ce qui est gauche est maladroit...

Première interjection

le Hé sert à l'appeler

parce qu'on ne la trouve plus ?)

ou à l'interpeller

(parce qu'on veut la réveiller ?)

Jusque-là tu suis ? 

 

Deuxième interjection  OH !

avec  le H en deuxième position cette fois

Ce OH ajoute l'étonnement :  

elle est encore là ! cela m'étonne !

ou bien

la voilà réveillée, comme c'est étonnant ! ?

ou si nous allons jusqu'à l'énervement ...

bien compréhensible, n'est-ce pas, lecteur-trice ?

Je t'interpelle, la Gauche ! Tu te réveilles ??!!

Ca m'énerve tes airs de Belle au Bois Dormant !

Tu crois qu'on va t'attendre 100 ans ?

 

Au fait, ki c'est-y-donk qui a lancé ce slogan ?

Des électeur-trice-s inquiet-e-s, désabusé-e-s, impatient-e-s, ?

non !! 

des gouvernants... de gauche !

 

Chercheraient-il-elle-s à se réveiller mutuellement,

à se convaincre d'agir,

à se convaincre que leurs réformes vont dans le sens de la gauche ?

Note Bien :

parmi eux la ministre de l'Education Nationale.

Pire que Nulle en réforme scolaire mais très forte en communication !

Et le ministre de l'Agriculture, et porte-parole du gouvernement ! 

Stéphane LE FOLL

Ma conclusion ?

Sous l'Ancien Régime le roi avait son  FOU

qui le détendait et parfois l'inspirait !!

Aujourd'hui le président a trouvé un FOLL !

(petite dédicace, comme promis à Didier-du-4 ! )

 

Quant à la Gauche, ça sent l'uppercut !

 

A bientôt, lecteur-trice...

 

Publié dans Raisins verts, Vibrations, Actus

Partager cet article

Repost 0

Au nom de tous les miens

Publié le par B. Lisama

On apprend  aujourd'hui la mort de Martin Gray 

Certes il avait 94 ans...

et peu d'intérêt dans l'actualité médiatique 

Rien à voir avec Prince

 dont on nous rebat  les oreilles depuis quelques jours.

Mais, pour mon Oreille à moi, Martin Gray

c'est un homme important-issime...

 

Un homme dont la vie extraordinaire  

est racontée dans le bouleversant roman 

Au nom de tous les miens 

(récit recueilli par Max Gallo)

ensuite adapté à la télévision par Robert Enrico (8 heures de film)

Je te mets un lien vers sa biographie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Gray

Mais voici ce qui me paraît important :

A 14 ans en septembre 1939, ce jeune polonais connaît avec sa famille l'enfer des Nazis, de la guerre, le Ghetto de Varsovie, et participe à l'insurrection.

Il garde  toujours à l'esprit le conseil de son père :

"Ne te laisse jamais prendre. S'ils te tiennent, n'oublie jamais qu'il ne faut avoir qu'une pensée, leur échapper. Même si tu as très peur. Leur échapper. Avec eux il n'y a aucune chance. Si tu leur échappes, il y a toujours l'espoir. N'attends jamais. La première occasion est toujours la meilleure."

Arrêté, il est interné dans le camp d'extermination de Tréblinka dont il réussit à s'évader.

Il rejoint l'Armée Rouge et participe, entre autres,  à la bataille de Berlin.

En 47 il décide de partir aux Etats Unis où réside sa grand-mère, demande la nationalité Américaine, et se marie en 59 avec Dina Cult.

Ils s'installent en France sur la Côte d'Azur, dans le massif du Tanneron,  et il commence à rédiger ses mémoires sur la deuxième guerre mondiale.

En 1970 sa femme et ses 4 enfants périssent dans un incendie de forêt !

Deuxième agonie des siens !!

Il résiste encore une fois à l'horreur,

survivant à ses parents et frère,

survivant à sa femme et ses enfants...

"J'essaie de dire pour quoi il faut vivre et comment on peut atteindre le bonheur, le courage et l'espoir, malgré tout."

Comment résiste-t-il ?

Une prodigieuse force vitale  le pousse

à créer  la Fondation DINA GRAY pour  la préservation de l'homme à travers son cadre de vie.

à faire paraître  Au nom de tous les miens, édité en 26 langues

et lu par 30 millions de personnes.

à lancer l'opération  Un Enfant, un Arbre  avec la collaboration du Ministère de l'Education Nationale...

"J'étais sorti de Tréblinka et tous les miens avaient disparu. Mais j'avais 20 ans, une arme au poing, les forêts de Pologne étaient profondes et ma haine comme un ressort me poussait jour après jour à vivre pour tuer. Puis, pour moi, après la solitude, semblait venu le temps de la paix ma femme, mes enfants. Et puis cet incendie, le Tanneron en flammes, le crépitement du feu, cette odeur et la chaleur comme à Varsovie.

Et on m'a tout repris, tout ce qu'on avait semblé me donner : ma femme, mes enfants, ma vie. Une deuxième fois il ne reste que moi vivant

J'ai mis des jours et des nuits pour comprendre simplement que cela était vrai. J'ai voulu en finir avec ce moi vivant qui collait à ma peau...

Mais moi qui ai survécu, j'ai aussi, le soir, la tête qui éclate , je ne comprends pas comment je peux encore être là, à rassembler des documents, à me battre pour la fondation, à arracher des entrevues dans les ministères pour obtenir une aide dans la lutte que j'ai entreprise. Je n'ai plus d'armes dans la main, comme autrefois dans les maquis de Pologne, mais par moments je sens en moi la même force qu'alors...

C'est pour cela aussi que je veux dire ce qu'a été ma vie, notre vie. Pour que le jour où ma tête aura enfin éclaté, d'autres sachent et que notre vie, la vie des miens, vive encore."

Et ce même instinct de vie l'amènera ensuite  

à deux autres mariages et 5 enfants...

Quel parcours, quel courage, que d'épreuves, quelle force !

ADIEU MARTIN GRAY !

Et puissions-nous  profiter de ton exemple,

nous qui voyons se profiler un monde de folie 

comme dans les années 40 !

Guerre, Terrorisme, Migrants auxquels on ferme les portes, 

 

Montée des idées d'extrême droite

avec arrivée probable au pouvoir de personnages peu recommandables,

 

en Europe avec la prochaine élection de  

Norbert Hofer  à la présidence en Autriche, 

 

aux Etats-Unis avec la menace Donald Trump ce guignol archaïque, incohérent, insensé, arriéré, sexiste, hostile aux étrangers...

 

et chez nous ...

où la piteuse classe politique se déchire, se déchiquette,

pour la plus grande joie de Marine and co,

où tant de français-es sont prêt-e-s à tomber dans les filets du FN...

 

BRRRRRRR.... 

 

NAVRANT

 

Il nous faudra suivre ton exemple, Martin, 

et faire le nécessaire pour rester vivant-e-s, libres et fraternel-le-s !

Toi, le juif polonais, citoyen américain, puis citoyen français, installé en Belgique où tu fus  fait citoyen d'honneur en 2013, tu nous manques déjà !

 

Monument érigé non loin de sa résidence bruxelloise

« Faire que les blessures deviennent, si l'espérance l'emporte sur la souffrance,

les veines dans lesquelles ne cesse de battre le sang de la vie. » (Martin Gray). 

Partager cet article

Repost 0

COMMENT CA VA ?

Publié le par B. Lisama

Tutti bene ?

Comme ci comme ça ?

Ca va pas fort ?

 

Ca va pas à l'étranger ?

Ca va pas dans nos stades ?

Ca va pas dans les églises ?

En fait  

Faites vos jeux... Rien ne va plus !

 

NON !!!! Ca ira mieux demain !

Je te l'assure, c'est obligé !!

Parce que depuis hier,

toi-e et moie nous le savons officiellement :

CA VA MIEUX

 

D'ailleurs, si j'en crois Baudry,  France Télévisions

ne supprimera pas l'émission 

 en juin prochain

 

Comment ? Tu as raté ça hier ?

Moi je m'interroge ...

Un petit verre pour te remettre ?

 

A bientôt, lecteur-trice...

Publié dans Raisins verts

Partager cet article

Repost 0

BdG

Publié le par B. Lisama

Ma dernière Boule de Gomme, du 21 mars...

a fait un 

1 seule tentative de réponse

(merci fidèle lectrice !)

et je dois reconnaître qu'au milieu des affaires bruxelloises,

des Nuits Debout

des ambitions politiques

des craintes des personnel-le-s  d'Air France,

des panamas

(dont je ne t'ai pas entretenu-e parce que ras le bol de la finance)

plus mes projets de voyage, mes loupiotes grippées à garder

(mamie serait-elle imperméable aux microbes et virus ?), 

un concert à Berchères,

le Marathon de Paris...en supporter of course !

Chapeau Laurence !!

Toujours est-il que je n'ai donné ni indices ni impulsions supplémentaires...

TANT PIS !

je reconnais mon flop

pas de gagnant-e, pas de palmes...

mais je te donne la solution... au cas où cela t'intéresserait encore

Vois-tu, pour reconnaître cette image

BdG

il faut être ilien-ne,

aimer les balades 

aimer aussi le chocolat chaud ou le café que tu peux boire à cet endroit 

quand le vent glacial de février écourte la promenade !

 

Car il s'agit du plafond d'un bar-restaurant

 

 

je te mets une photo estivale trouvée sur leur site

et 2 photos de l'intérieur prises en février 2016

BdG
BdG

Un plafond original parsemé non d'étoiles

mais de rames,clubs de golf, skis, raquettes, 

battes de baseball et autres objets de sport !

Il faut seulement espérer que la fixation soit solide...

A bientôt, lecteur-trice...

Publié dans Boule de gomme

Partager cet article

Repost 0

AIR FRANCE MET LES VOILES ?

Publié le par B. Lisama

Je te parlais hier, lecteur-trice,  de la mode islamique

qui intéresse tant certaines maisons de couture avides de FRIC.

 

Sais-tu que la compagnie AIR FRANCE

qui reprend le 17 avril ses vols  (suspendus depuis 2008)

vers Téhéran

voulait imposer aux hôtesses de porter le voile islamique dès la descente de l'avion, comme l'exige la loi iranienne ?

D'où un bras de fer entre la compagnie et le personnel féminin :

"En théorie, le personnel féminin peut choisir entre un uniforme avec une jupe, et un autre avec un pantalon.

Mais dans le cadre de la réouverture de la ligne Paris-Téhéran, nous avons reçu un mémento interne expliquant que les femmes seraient obligées de porter un pantalon, une veste longue, et de se voiler les cheveux dès la sortie de l'avion", a annoncé sur France TV Info Françoise Redolfi, secrétaire adjointe de l'Unsa PNC. Les hôtesses ne portent pas de jugement sur le port du voile en Iran,  mais dénoncent la contrainte qui leur est faite. Les organisations syndicales proposent un "nolontariat", à savoir la possibilité de refuser de se rendre à Téhéran, sans retenue de salaire, inscription dans le dossier professionnel ou répercussion sur les plannings.

"La direction assure être à l'écoute, mais elle campe sur ses positions, regrette Françoise Redolfi. On nous rappelle que la situation était la même avant 2008, lorsque la liaison existait encore, mais le contexte général est bien plus sensible qu'à l'époque : de nombreuses navigantes sont entrées en contact avec nous pour nous signifier qu'il était hors de question qu'elles soient obligées de se voiler."

«Dans aucun autre pays desservi par notre réseau, nous n'avons de contrainte vestimentaire entre la sortie de l'avion et la chambre d'hôtel», assure Flore Arrighi, présidente de l'Union des navigants de l'aviation civile (Unac) d'Air France.

«Si nous décidons de sortir sur notre temps de repos à l'escale de Ryiad ou dans d'autres villes d'Arabie saoudite, par exemple, nous devons porter le voile, mais il y a une tolérance dans ce pays pour les visiteuses étrangères dans le cadre de leur travail.» Contactée par Le Figaro, l'ambassade de France en Arabie Saoudite confirme cette information. «L'aéroport constitue une sorte de “zone tampon”», précise l'ambassade. « À la sortie de l'aéroport, les femmes sont tout de même obligées de porter l'abaya». Une robe traditionnelle couvrant tout le corps, à l'exception du visage, des mains et des pieds."

La direction recevait ce lundi 

les organisations représentatives des stewards et hôtesses

.

et l'on vient d'apprendre sa décision :

(Le Figaro)

Air France va instaurer «un dispositif d'exception» pour les hôtesses et femmes pilotes qui ne voudront pas effectuer la liaison Paris-Téhéran afin de ne pas être obligées de porter le voile à la descente de l'avion.

«Quand une hôtesse ou une pilote sera affectée sur un vol à destination de Téhéran, Air France leur offrira la possibilité de se désister. Chacune devra indiquer au préalable son refus de porter le foulard suivant une procédure qui leur sera précisée», a annoncé le groupe dans un communiqué lundi après-midi, à l'issue d'une rencontre entre la direction et les syndicats.

Selon un porte-parole cité par francetvinfo, les salariées pourront refuser de faire partie du personnel navigant en cabine sur ces vols sans conséquence sur leur salaire ou leur planning.

Ces mesures seront-elles  correctement appliquées,

sans pressions sur les personnelles concernées ?

Je l'espère mais ....

En ce cas, Air France serait donc plus cool (au moins pour l'instant)

que Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'état auprès du premier ministre, chargé des rapports avec le Parlement, qui, dimanche sur France 3 estimait que : 

"Air France doit se soumettre à la loi iranienne"

"C'est simple, dans le pays où on est, on doit respecter la loi. En France, on ne doit pas porter la burqa... Si la loi iranienne prévoit cela, il appartient en effet à la compagnie Air France de se soumettre (...) à partir du moment où elle a décidé d'aller en Iran", explique le secrétaire d'Etat.

Tu remarqueras, lecteur-trice, que J M Le Guen fait allusion à la compagnie et non aux employéEs, et que les femmes sont représentées par le pronom indéfini "ON" ! Mais ça ne concerne que les femmes...

Elles doivent respecter la loi iranienne...

Pas de loi à respecter pour les hommes...

Que les femmes aient obligation de se voiler pour épargner aux hommes tout problème de concupiscence, quoi de plus normal même pour un européen !!

 

Autre point de vue masculin , celui de Bruno Lemaire,

qui déploie actuellement  tous ses efforts pour sortir vainqueur

des primaires des Républicains... 

Point de vue édifiant, là aussi :

(Huffington Post)

"En Iran, on porte le voile ( ) C'est comme ça, cela fait partie de la tradition...Ce que je ne souhaite pas, c'est qu'on impose au personnel d'Air France des pratiques tant qu'on est sur le sol français ou tant qu'on est dans un avion de la ligne Air France. Du moment où le personnel arrive sur le sol iranien et que sur le sol iranien, que cela nous plaise ou non, les femmes sont voilées, elles porteront le voile", a-t-il conclu interrogé sur le plateau de BFMTV.

HOUOUOU  Messieurs !

Et pourquoi pas le port du voile pour les stewards et pilotes masculins ?

Ras le bol des discriminations sexistes !

A bientôt, lecteur-trice...

Publié dans CHARLIE, Raisins verts

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>