BERGER(E)

Publié le par B. Lisama

Allons bon,

    de quoi  vais-je t'entretenir aujourd'hui,

  

lecteur(trice), berger(ère) ?

 

Trouverai-je l'inspiration dans les rayons de pluie

qui strient les carreaux de mes fenêtres ?

 

Exprimerai-je enfin,

(moi aussi j'ai tardé)

ma rage et mon indignation

devant l'enlèvement au Nigéria de plus de 200 lycéennes

retenues depuis le 14 avril

par les islamistes armés du groupe Boko Haram. 

     

Des femmes protestent contre l’enlèvement des jeunes filles au Nigeria, le 5 mai 2014.

 

Pauvres gamines !!

     je n'ose penser à ce qu'elles ont dû subir depuis presque un mois !

 

L'affiche d'Amnesty International en soutien aux jeunes filles enlevées.

 

IMPENSABLE

 

                                          Un crime qui restera impuni ? 

 

Je te mets un lien  vers un article du Point du 5 mai   link 

 

Confusion, inertie, impuissance... du gouvernement nigérian...

 

    #BringBackOurGirls, le Web réclame la libération des lycéennes enlevées par Boko Haram 

 

Et ailleurs ?

 

On entend parler de "mobilisation"...

 

Et Twitter fonctionne à pleins tweets... 1,3 milliards de tweets...

 

 

 Michelle Obama,

    

micobamabbog-2623886-jpg_2261499.jpg

      

    Hillary Clinton, 

"L'accès à l'éducation est un droit de base et une raison déraisonnable de viser des filles innocentes. Nous devons résister au terrorisme".

 

    Vive le numérique !! 

 

 

Mais depuis quand Twitter est-il efficace pour libérer des otages ?

 

Et les gouvernements ?   les décisions, les actions ????

 

      Le  président Obama

 

Ce "pourrait être l'événement qui aide à mobiliser la communauté internationale toute entière afin de faire enfin quelque chose contre une organisation aussi abjecte, qui a perpétré un crime affreux".

 

La Grande-Bretagne, la Chine, la France et les Etats-Unis

ont promis d'envoyer des experts

afin d'aider à retrouver la trace des adolescentes...

    

    Promesses....        Envois d'experts...   

 

     

 

PAROLES PAROLES PAROLES

 

 

Portée de notes de musique

 

 

 

 

 

 

Qui se chargera vraiment du problème ? et quand ? 

  

    Quelle force unie décidera d'aider à libérer ces enfants ?

 

de faire payer Boko Haram ?  

 

 

Et dans quel état seront celles qui seront retrouvées ? 

    

 

Hélas les filles ne sont pas des gisements de pétrole...

 

musique-soupir.jpg 

 

"Il pleure dans mon coeur comme il pleut sur la ville... "

   

tout comme Verlaine...

   

    Mais à la langueur

 

se mêlent  révolte, colère, indignation...

 

Tu devras attendre un peu pour mes  impressions du bord de Seine ...

 

A bientôt quand même, lecteur(trice) ?

 

 

Publié dans Raisins verts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article