Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

23 articles avec lecture

Prochainement...

Publié le par B. Lisama

Prochainement

sur les écrans, je ne sais pas trop... 

cinéma en berne

télé n'en parlons même pas...

sur ton écran perso

LA RENTREE

 

que tu sois travailleur-euse

ou retraité-e

tu y as droit...

c'est la fin des vacances

 

On range les ustensiles d'été

 

et retour aux habitudes

 

et aux parcours en ville

 

 

Reprise de l'actu dans toute sa splendeur   

 

 

C'est carnaval, masque en tête, masque en fête...

 

Cependant au cas où  tu voudrais échapper un peu à la réalité

et te réfugier dans d'autres univers...

quelques idées de lecture...

Roman policier

-un peu seulement....

je n'ai jamais tremblé ni attendu le dénouement-

 et loufoque...

Amusant... sans plus

 

 

Roman historique qui retrace la vie  passionnée et passionnante

d'une jeune femme au XVII dans le monde de la peinture

aux Pays Bas.

J'ai beaucoup aimé 

et je suis certaine qu'il te plaira,

surtout à toie, lectrice....

 

Et puis

 

++++

J'ai eu un peu de mal à ouvrir le premier tiroir ...

mais après quelques pages j'ai dévoré

ce récit de la vie  de la grand-mère de l'auteure

Tu me suis ???

Fillette de l'Espagne franquiste,

exilée en France par ses parents pour échapper à la mort,

difficultés d'assimilation

et vie intense.... hors du commun.

 

Un très beau roman qui mêle

l'Histoire et l'intime, 

la biographie et l'imaginaire, le ressenti de l'auteure.

 

Personnages attachants

Ecriture agréable 

Une réussite

 

Retour à la réalité...

Le dernier tiers de 2020 sera-t-il aussi pourri que les deux autres ?

A bientôt, lecteur-trice...

 

Partager cet article

Repost0

C'est LA Journée !

Publié le par B. Lisama

JOURNEE internationale des droits de LA FEMME

bien connue,

bien reconnue

-au moins chez nous-

célébrée sur tous les modes

Et tu  croyais que j'allais la rater ?

Non, lecteur-trice, tu n'y couperas pas, cette année non plus !

C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !
C'est LA Journée !

C'est aussi LA JOURNEE de l'AUDITION

ET pourquoi donc c'est-y le même jour ?

Je te le demande, lecteur-trice !!

Si tu sais pourquoi cette con-comitance

si tu vois un rapport,

si tu comprends un lien,

surtout dis-le moi !!

que je ne reste pas bête !!

Dommage qu'une cause aussi importante

se retrouve en pointe le même jour que celle de la femme !

c'est juste l' éclipse totale...

Célébrons donc les femmes et l'audition

en écoutant quelques beaux moments de chanson et de poésie

Ok, lecteur-trice, je m'arrête là avec mes chansons,

parce que je veux t'économiser...

 

Pour terminer quelques textes sur Mes Femmes

que j'ai écrits et que tu pourras éventuellement retrouver

avec bien d'autres dans le recueil

la Demoiselle de Saint-Denis

-je le dis pour les lecteur-trice-s récent-e-s

qui ne seraient pas au courant

les autres pardonnez-moi de vous envahir-

A te procurer (si cela te dit) sur Internet 

http://www.thebookedition.com/la-demoiselle-de-saint-denis-de-marie-andree-richard-p-121549.html

LE PILO

Fille du Soleil,

Fille de la Joie,

Mes filles de coeur,

Vous avanciez serrées,

Frêles mais  volontaires,

Duo de la triade monnétienne.

 

De l'autre côté de la rue

De l'autre côté du gué

Votre trottoir menait à gauche

Le mien m'emportait vers la droite

 

Et en vous regardant

Ainsi vous éloigner

J'aurais voulu vous dire

Combien vous m'êtes chères

Et combien je ressens

La chaleur de votre amitié

Dont je m'étonne encore.

 

Nul regret des copies

Des cours ni des élèves

 

Mais sur la rive du temps libre,

Je pensais avec nostalgie

Aux bons moments

Et aux  fous rires,

Aux soucis et aux affres

Que nous avons partagés

Et que je vous ai laissés.

 

 

Par bonheur les trottoirs

Ne sont pas des  parallèles...

A très bientôt

Fille du Soleil

Fille de la Joie

Mes Soeurs de Coeur                    

                                         14 novembre 2008

 

DAMIER

Brune et blonde

Aux vies en damier

De l'ombre à la lumière

De la lumière à l'ombre

Elles sont passées

Nos jeunes années

 

La vie est une quête

Galops et chevauchées   

Voulues ou obligées

Innocentes oeillères

Cabrements   douloureux    

Franchissements d'obstacles

 

La vie est un labyrinthe

Nous nous sommes perdues

Nous nous sommes rejointes

 

Que s'éloigne le crépuscule

Que s'éternisent nos retrouvailles

 

Brune et blonde

Aux vies en damier  

Nous avons  retrouvé

Une pièce égarée

Du puzzle de nos coeurs

                                                    

                                                         Novembre 2009

 

 

 COULEUR MIEL

Blanche femme des vastes horizons

Ma douce et chaleureuse amie

Au pays de neige et froidure

Nouveau Continent de tendresse

D'attentions et de gentillesse

 

Ma Rousse femme  Noire Nounou

Coeur battant jusqu'à s'épuiser

Pour que ton monde soit plus doux

Coeur nomade de Bordeaux à Ré

Coeur de révolte et de colères

Pour un monde plus solidaire

 

Ma Brune femme longiligne

Sage Pallas à longue natte

Ou Euménide vengeresse

Amie discrète et attentive

Rare palette de talents

Vibrante de métamorphoses

 

Bleue jeune femme au regard pétillant

Et Blanche Neige  à la joie contagieuse

Qui donnes tant, Fougue et projets

En impressions recto-verso

Sans te soucier de ton ego...

Vienne ton Avenir Charmant

 

Femme diaphane Vif argent

Tumultueuse au col fragile

Vésuve toujours bouillonnant

Qui m'attendait  pour me guider

Un jour noir sur un quai de  gare

 

 

Rouge mère Au bord de la brisure

Larmes dorées ou  acérées

Fragile et si forte à la fois

Qui offres ton corps et ta vie

Ta peine et tes souffrances

Au petit qui sera ta joie

 

 

Blonde femme des marches de l'Est

Coeur  accueillant au naturel,

Réparties  toujours enjouées,

Qui veut enfouir sous les sourires

Ses angoisses et chagrins secrets

 

Femmes claires de mon Ruisseau

Qui saviez toujours inviter

Questionner et puis écouter

Mine de rien Sans vous livrer

Oublieuses de vos  soucis

Vous m'avez si bien épaulée

 

Et vous Femmes multicolores

De mes randonnées papotantes

Des petits temps cafés-cinés 

Où l'on chasse les noires idées

 

Francine, Annie, Apo, Léti,

Véro, Isa, Françoise et cetera

Femmes-couleurs de ma vie

Mon précieux arc-en-ciel

C'est grâce à vous que je souris

Grâce à vous que je sais aimer

Et vous êtes ma Couleur Miel

                                     

                                 Décembre 2009

28/01/2014

 

Fini le dol de Rossignole !

 

Ma Rossignole a retrouvé

Son plumage et son ramage.

Ressourcée, revigorée,

Elle reprend son vol élégant

Vers les contrées de la vraie vie.

 

Rossignole a quitté mon col

Pour retrouver les oisillons

Qui l'attendent impatiemment,

Et pour pépier de plus belle

Avec son amie Tourterelle.

 

Et je guette de ma fenêtre,

Désoeuvrée, futilisée,

Le tournoiement de leurs ailes...

 

Vole, brillante Rossignole,

Au pays dont tu fus chassée.

Fini l'exil, fini le dol !

Beau voyage, chère Rossignole !

 

 

GRAND-MERES

 

On LES a dans nos gènes

On LES a dans nos coeurs

On LES a dans nos têtes

 

Qu'ELLES soient ou ne soient plus

ELLES nous accompagnent

En nous prêtant leurs gestes

Leurs traits ou leurs mimiques

Leurs mots ou leurs chansons

Et toujours ELLES nous manquent

MAINTENANT

Dis-le lui maintenant

S’il en est encore temps

 

Dis-le lui aujourd'hui

Dis-lui merci pour ta vie

 

Dis-lui son importance

Dans ta riche existence

 

N'attends pas la Saint Amour

Aujourd'hui c'est le jour

 

Mais Si ses bras ne sont plus là

Si les mots n'ont plus cours

 

Pense à elle simplement

Avec ton coeur d'enfant

 

Tu verras son image

Tu verras son visage

 

Tu l'entendras chanter

Tu l'entendras t'aimer

 

Au creux de son absence

Essaie de te blottir

 

Et dans l'odieux silence

Echangez vos sourires

 

                                02 juin 2012

A bientôt, lecteur-trice...

Partager cet article

Repost0

Bouquinons

Publié le par B. Lisama

Bouquinons ... si nous sommes au sec...

jusqu'à ce que le soleil réapparaisse

 

Je te propose quelques bons bouquins

que j'avais gardés sous le coude pour t'en parler.

Peut-être les as-tu déjà lus ?

Si oui je serais curieuse de connaître ton avis...

Si non voilà de quoi faire ton choix !

L'insouciance de Karine Thuil

 

qui s'inspire de notre société,

du monde politique français et international.

Soldat de retour d'Afghanistan, journaliste et écrivaine,

homme d'affaires, un trio sur fond  de guerre et de terrorisme... 

On s'y laisse prendre... 

mais j'ai sauté  le premier chapitre

que j'ai trouvé très violent dans le récit des combats en Afghanistan.

L'art de perdre   d'Alice Zéniter

 

Une saga familiale sur la Guerre d'Algérie.

De l'Algérie à la France, 3 générations,

des personnages attachants,

et des informations très intéressantes et bien documentées

sur cette époque

et particulièrement sur le sort des harkis et de leurs descendants. 

Et puis  deux essais :

La Fontaine, une école buissonnière d'Erik Orsenna

 

Tirée des  chroniques estivales sur France Inter

du virevoltant Erik Orsenna 

cette biographie de Jean de La Fontaine,

jamais pesante ni sentencieuse, 

nous  apprend une foule de détails sur sa vie et ses oeuvres, 

sur Louis XIV, sa cour et ses ministres...

Et deuxième essai, pour clore la liste d'aujourd'hui

Dans l'ivresse de l'Histoire  de Bernard Guetta

 

 

témoignage  vibrant

 

du journaliste engagé

 

qui raconte comme il les a vécus

 

- au bon moment, au bon endroit-

 

les transformations profondes

 

de la société

 

depuis la seconde guerre mondiale.

A bientôt, lecteur-trice...

Partager cet article

Repost0

Etre une femme

Publié le par B. Lisama

Résultat de recherche d'images pour "journée mondiale de la femme"

C'est super !!

Entends bien, lecteur-trice,

je trouve super d'être une femme française 

vivant en 2017 (quoi? déjà !!) et donc LIBRE !!

libre de vivre à ma façon

 

libre de cultiver la famille, l'amitié, l'amour etc...

libre de célébrer les femmes

en reprenant des textes que j'ai écrits naguère

 

célébrer les mères

ce poème d'amour s'adresse à une maman qui n'est plus 

-et je regrette souvent de n'avoir pas su le lui dire assez de son vivant-

MAMAN

Dis-le lui maintenant

S’il en est encore temps

Dis-le lui aujourd'hui

Dis-lui merci pour ta vie

 

Dis-lui son importance

Dans ta riche existence

N'attends pas la Saint Amour

Aujourd'hui c'est le jour

 

Mais Si ses bras ne sont plus là

Si les mots n'ont plus cours

Pense à Elle simplement

Avec ton coeur d'enfant

 

Tu verras son image

Tu verras son visage

Tu l'entendras chanter

Tu l'entendras t'aimer

 

Au creux de son absence

Essaie de te blottir

Et dans l'odieux silence

Echangez vos sourires

                                Fête des mères 2012

célébrer les grand-mères

On Les a dans nos gènes

On Les  a dans nos coeurs

On Les a dans nos têtes

 

Qu'Elles soient ou ne soient plus

Elles nous accompagnent

En nous prêtant leurs gestes

Leurs traits ou leurs mimiques

Leurs mots ou leurs chansons

Et toujours Elles nous manquent

 

Il paraît qu'aujourd'hui

On Les fête !

Et me voilà fêtée aussi !!

 

Mon dieu que la Roue tourne

Sans qu'on s'en rende compte…

 

Merci mes Ti Loupiots

Sources vives de Joie

Qui m'avez appris la patience

Et qui tressez ma légende

célébrer les amies

COULEUR MIEL

Blanche femme des vastes horizons

Ma douce et chaleureuse amie

Au pays de neige et froidure

Nouveau Continent de tendresse

D'attentions et de gentillesse

 

Ma Rousse femme Noire Nounou

Coeur battant jusqu'à s'épuiser

Pour que ton monde soit plus doux

Coeur nomade de Bordeaux à Ré

Coeur de révolte et de colères

Pour un monde plus solidaire

 

Ma Brune femme longiligne

Sage Pallas à longue natte

Ou Euménide vengeresse

Amie discrète et attentive

Rare palette de talents

Vibrante de métamorphoses

 

Bleue jeune femme au regard pétillant

Et Blanche Neige à la joie contagieuse

Qui donnes tant, fougue et projets

En impressions recto-verso

Sans te soucier de ton ego...

Vienne ton Avenir Charmant

 

Femme diaphane Vif argent

Tumultueuse au col fragile

Vésuve toujours bouillonnant

Qui m'attendais pour me guider

Un jour noir sur un quai de gare

 

Rouge mère au bord de la brisure

Larmes dorées ou acérées

Fragile et si forte à la fois

Qui offres ton corps et ta vie

Ta peine et tes souffrances

Au petit qui sera ta joie

 

Blonde femme des marches de l'Est

Coeur accueillant au naturel,

Réparties toujours enjouées,

Qui veux enfouir sous les sourires

Tes angoisses et chagrins secrets

 

Femmes claires de mon Ruisseau

Qui saviez toujours inviter

Questionner et puis écouter

Mine de rien sans vous livrer

Oublieuses de vos soucis

Vous m'avez si bien épaulée

 

Et vous Femmes multicolores

De mes randonnées papotantes

Des petits temps cafés-cinés

Où l'on chasse les noires idées

 

Francine, Annie, Apo, Léti,

Véro, Isa, Françoise et cetera

Femmes-couleurs de ma vie

Mon précieux arc-en-ciel

C'est grâce à vous que je souris

Grâce à vous que je sais aimer

Et vous êtes ma Couleur Miel

Décembre 2009

célébrer les amoureuses

Toi mon jardin privé

Mon donjon de tendresse

Mon havre de sérénité

Mon lieu clos de douceur

Ma secrète oasis Aux parfums envoûtants

Mon eau de vie cachée  Ma mousse veloutée

Mon doux et chaud hammam

Ma lavande olivée

Ma caressante brise Aux baisers entêtants

Mon ouvreur d'horizons

Mon bleu nuage de frissons

Tapis volantTrop loin Trop rare

Toi l'île où je naufrage Où mon regard se noie

Où mon corps se dissout Dans nos tendres étreintes

Ta bouche que j'appelle Et tes bras qui m'enserrent

Tes mains en  découvertes Tes lèvres en caresses

Toi de naguère et d'aujourd'hui

Toi qui me hantas et me hantes

Toi qui as transformé Ariane en Pointillés

Pour qui j'ai  oublié la Fontaine-Jamais

Toi que j'inclurais bien dans mon éternité

 

célébrer les femmes vieilles

La sans crinière

 

Inlassablement

Elle rugit

Jour après jour

Heure après heure

 

Esseulée, sur la touche,

Loin des crinières qui l'ont abandonnée

Loin de la mare qui fait miroir

 

Pour défendre son territoire

Pour sauvegarder ses petits

Pour alerter ses sœurs

 

Rugissements criards

Pour masquer son désespoir

Parce qu'elle n'a plus 20 ans

Qu'elle regimbe de vieillir

Que ses forces déclinent

Que ses sens émoussés cherchent à la piéger

Et qu'elle a peur de perdre sa lucidité

 

Parce qu'elle ne sait comment accepter de mourir

Et mourir dignement

Quand viendra le moment

 

célébrer la femme sans raison

Raisonnable,  un avatar de indécis-e, troublé-e, peureu-se-x...

L’homme  indécis, troublé, se cache derrière le mot raisonnable.

L'’homme, dit-on,  est un être raisonnable, donc peureux et limité.

Mais la femme est un être vivant et sans limites

 

Il arrive que l’homme raisonnable imagine sa vie de la pointe de son sexe ;

il en trace les nouveaux contours mais ne peut les pérenniser

car son stylo est rétractable.

La femme ne connaît pas ce « raisonnable ».

Elle imagine sa vie de tout son être ; elle ne l’écrit pas ;

elle la donne sans compter du fond de ses entrailles

à ses enfants, à ses hommes… sans stylo intermédiaire.

 

Quoi qu’on ait pu en dire, elle n’est pas hystérique,

elle est vivante du bonheur à la souffrance,

de la peine à la joie…

des creux aux bosses.

 

Moralité :

On dit que l’homme est un preux chevalier

et preux n'a pas de féminin.

Mais  la femme est plus que lui capable de prouesses.

 

 

Et pour terminer, une devinette :

Connais-tu, lecteur-trice, le lien entre la vache et la femme ?
Résultat de recherche d'images pour "vache gif animé" Résultat de recherche d'images pour "femme gif animé"
    le lait ? trop simple...

la rumination ?

Réfléchis encore un peu....


La vache, paraît-il, paît tranquillement dans son pré

en regardant de son oeil torve passer les TGV....


 

La femme -et là c'est du vécu- 

paie de sa personne, à longueur de journée,

le prix de l'épanouissement des siens

et le sien propre par la même occasion...Donc nous n'y sommes pas encore !
....

 

 

Pour ta gouverne et pour que tu puisses passer une meilleure journée,
sache, lecteur-trice que la femme et la vache,
appartiennent toutes deux à la redoutable catégorie des NUISIBLES


La vache, dit-on, pollue l'atmosphère par ses flatulences,

en émettant du CO2 et en agressant la couche d'ozone.

La femme aussi est reconnue comme pollueuse.
car il est démontré que  les eaux du St Laurent polluées, entre autres, par les oestrogènes féminins, provoquent chez les poissons des mutations biologiques transmissibles aux mammifères qui les consomment.

"Parmi les produits susceptibles de provoquer ce type de réponse biologique, on trouve des détergents industriels comme les nonyl-phénols, un grand nombre de pesticides utilisés en agriculture, les BPC, des effluents de papetières ... ainsi que l'urine des femmes qui prennent des anovulants. "

Après tout c'est bien fait pour les femmes

qui sont à l'origine de

toutes les catastrophes sur notre belle planète :

Adam vivrait toujours heureux (sans travailler et sans souffrir)
si Eve ne l'avait poussé à croquer la pomme !

Résultat de recherche d'images pour "adam et ève gif animé"
Et les copines d'Eve ne valent pas mieux :

tiens, la belle Hélène, 7 ans de guerre entre les Grecs et les Troyens...

Résultat de recherche d'images pour " hélène de Troie gif animé"


Iseult-la-blonde qui a bu volontairement le philtre d'amour
alors que le preux et naïf Tristan croyait se rafraîchir le gosier...

Résultat de recherche d'images pour "tristan iseult cocteaugif animé"

et les sorcières de Salem ou d'ailleurs ......
Résultat de recherche d'images pour "sorcière gif animé"

 

 

La femme serait-elle donc finalement "vache" ?

à la Brassens ?
 

"Une jolie  fleur dans une peau de vache

une jolie vache déguisée en fleur"

Résultat de recherche d'images pour "une jolie fleur dans une peau de vache"

Enfin, c'est ce qu'on voudrait nous faire croire !!

Pas de machisme, ni de misogynie,

s'il te plaît lecteur-pas-trice; ça te va mal !!

et ce n'est pas le jour !!

Résultat de recherche d'images pour "journée mondiale de la femme"

BONNE FETE, LECTRICE !

Je cède la place au plus grand des grands

et je lui laisse le dernier mot
 

A bientôt, lecteur-trice...

Partager cet article

Repost0

CARTES POSTALES

Publié le par B. Lisama

Les vacances c'est le pied !!

Après les 2 cartes postales qui en témoignent dans l'article précédent...

en voici une nouvelle

 

CARTES POSTALES

en attendant les tiennes... qui ne vont pas tarder j'espère...

Tu prends ton pied (ou les deux) en photo

et tu me les envoies pour la grande collecte de l'été !

D'accord ? 

Tu as le choix : 

le pied gauche, le pied droit, ou les deux !!

ou encore

le pied... de nez

le pied... à terre

le pied....rot

le pied... rafeu

A toi de voir !

Tu vas bien trouver 5 minutes, entre deux pastis, deux bières,

deux siestes,  deux balades, deux bouquins...

 

A ce propos as-tu prévu les lectures que je t'ai conseillées ?

 

sans oublier  

Ah !! C'est TOI(E) qui l'as acheté ?

Alors bonne lecture...

Ah non !!! ce n'est pas TOI(E) ?

Alors tu peux réparer ton oubli... en cliquant vite sur le lien...

http://www.thebookedition.com/la-demoiselle-de-saint-denis-de-marie-andree-richard-p-121549.html

ou sur le lien qui se trouve en haut de chaque article, entre Accueil et Contact

 

Dans quelques jours je quitte le nid à mon tour.

Bien sûr, j'essaierai de t'envoyer des cartes postales

mais je ne pourrai pas t'envoyer de lien pour te prévenir.

 

A toi de cliquer (j'espère) de temps à autre sur le site...

Tu peux aussi t'abonner pour être prévenu(e) automatiquement

(c'est bô la technique !)

en remplissant la rubrique S'abonner (colonne de droite de la page)

 

A bientôt, lecteur(trice)...

 

 

 

 

 

Publié dans Lecture, Vibrations

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 > >>